No hay comentarios

MONARQUE

Loading

En enfonçant mes crocs dans la feuille verte et épaisse, je me suis rendu compte que je m’étais transformé en une chenille. Mon Dieu ! Je rampais comme une larve enflée, et mon monde avait la taille d’une tige d’asclépiade. Mais quel soulagement et quelle joie au réveil, j’avais toujours mes membres et ma taille. Bien que, au lieu des matins humides à Maracaibo, je me trouvais dans un Santiago sec et furieux. C’est alors que j’ai pris ma décision. J’ai bu mon café, suis sorti dans la rue et me suis dirigé vers le centre d’appels où je travaillais. J’ai avancé à travers les étroits cubicules jusqu’aux ressources humaines et j’ai dit: je quitte.

FIN

¿Te gustó el relato?
Por favor puntúalo a continuación y visita más abajo la sección de comentarios.

¡Participa en la discusión en torno a este relato!

0 0 votos
Puntuación
Suscríbete
Notifícame acerca de
guest

0 Comentarios
Inline Feedbacks
Ver todos los comentarios

Entradas recientes

Comentarios recientes

Entradas similares

Mostrar Botones
Esconder Botones
0
Por favor deja tu comentario.x